aspergirl | Selon Tony Attwood
7004
page,page-id-7004,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-2.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.2,vc_responsive
 

Selon Tony Attwood

Caractéristiques en partie dues au syndrome d’Asperger selon Tony Attwood

Caractéristiques en partie dues au syndrome d’Asperger, d’après Carol gray et Tony Attwood

Pensée analytique et mode de vie structuré

Sens de l’engagement, endurance, concentration élevée au travail, perfectionnisme

Relation avec les pairs caractérisée par une loyauté et une confiance absolues

Absence de préjugés sur les gens (sexe, âge, politique, cultures) et capacité à prendre les autres tels qu’ils sont

Dire ce que l’on pense vraiment quels que soient le contexte social et ses convictions personnelles

Capacité à poursuivre son idée ou sa propre perspective, même en présence de contradictions apparentes

Recherche d’un auditoire ou d’amis capables de s’enthousiasmer pour des sujets d’intérêts particuliers

Ecoute des autres sans jugement de valeur

Ne pas parler de tout et de rien, éviter les conversations et les remarques superficielles

Apprécier les personnes sincères, positives, avec un bon sens de l’humour

Volonté déterminée de rechercher la vérité

Conversation exempte de sens caché, avec un intérêt pour les mots.

Connaissance des routines et désir manifeste de maintenir l’ordre et la précision.

Valeurs claires et décisions non influencées par des facteurs politiques ou financiers.

Attention aux détails et mémoire à long terme.

Persévérance avide pour recueillir et classer l’information sur un sujet qui l’intéresse (connaissance encyclopédique).

 

Besoin de consignes claires et difficultés à saisir l’implicite et les non-dits au premier abord.

Evite de préférence la conversation sans intérêt, superficielle ou les remarques évidentes.

Recherche d’amis sincères, positifs, avec un bon sens de l’humour.

Idée reçue

Les Aspies n’ont aucune empathie et ne ressentent aucune émotionLes Aspies ont une forme d’empathie qu’ils ne savent pas toujours exprimer et/ou analyser. Une Aspie avec un QI élevé pourra compenser ses difficultés dès son plus jeune âge. Il apprendra à force de répétitions à « coller » aux attentes des autres ds chaque situation. Ce qui est vrai à 3 ans par exemple peut être tout à fait compensé à 15 ans. On peut apprendre à se confronter à plusieurs situations de stress, de panique, de déficit d’attention et des stéréotypies pour réussir à les surmonter

147220-425x330-Asperger